fbpx

Seb’ de Rise Up : Le portrait

seb rise up

Seb est le fondateur de Rise Up, école de surf sur le mythique spot de La Torche, dans le Finistère Sud – pas loin des bureaux de SportRIZER, donc ! Il nous a accordé une interview pour nous parler de son parcours, de ses projets et de la façon dont sa vision de l’école a évoluée ces dernières années.

Le parcours de Seb

seb rise up

Né au Guilvinec, non loin de la Torche, Seb a commencé à surfer à 10 ans – il y a 25 ans maintenant. C’étaient les débuts du sport : le surf était alors un milieu très intimiste, avec un vrai respect envers « les grands ». Seb accroche avec le sport et la communauté qui se crée autour. Il entame alors un parcours de compétiteur haut niveau et se concentre sur le surf – au détriment des autres sports qu’il pratiquait à ce moment-là.

A 25 ans, DUT Tech de Co en poche, Seb sait qu’il veut vivre du surf, mais de quelle manière ?

Ce n’est pas prévu au départ, mais en 2010, après un passage en magasin de surf, il passe le diplôme de professeur de surf. C’est alors le début des écoles de surf : le travail est essentiellement saisonnier, et offre une sécurité de l’emploi toute relative. Une seule solution possible …

La création de Rise Up

Avec le boom du surf et la démocratisation du sport, Seb saisit l’opportunité qui s’offre à lui et créée sa propre école. Le contexte est favorable à l’entrepreneuriat et Seb se lance dans l’aventure. Rise Up représente plus qu’une école pour lui : c’est un concept qui lui permet de relier les différentes thématiques qui l’intéressent ; musique, culture … L’ADN de Rise Up, c’est de promouvoir toute la culture surf.

Petit à petit, les choses évoluent – plutôt en se recentrant sur les cours de surf. En cause : l’ampleur que prend le phénomène. Outre les surfeurs locaux – 150 à l’année chez Rise Up – les vacanciers sont de plus en plus nombreux. Il faut gérer cet afflux et ce qui va avec : les moniteurs indépendants, les équipes, le local, les plannings …

Finalement, ce que préfère Seb, c’est la période d’été, où la gestion de l’entreprise est mise de côté pendant 2 mois pendant qu’il se consacre à temps plein aux cours de surf.

rise up la torche

Le tournant de l’année 2020

Cette année si particulière aura permis à Seb’ de réfléchir à l’avenir de Rise Up. Aujourd’hui, il veut se recentrer sur l’essentiel. Engagé dans une démarche de simplification, il sait que son avenir passera non pas par une expansion toujours plus rapide, mais par une gestion maîtrisée et raisonnée. Le mot d’ordre : simple et solide ! Une autre façon de voir l’entreprise, dans laquelle il espère se retrouver plus, au cours des années à venir.

Vous l’aurez compris, Rise Up, en plus d’une école de surf, c’est aussi une façon de faire un peu différente, qui nous amène à nous interroger sur la pérennité du modèle de développement en place. Merci à Seb pour cet entretien et toutes ces pistes de réflexion, et longue vie à Rise Up !

Articles récents :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *