fbpx

Shape the way : rencontre et portraits

shape the way

Aujourd’hui, on est ravis d’accueillir sur le blog Arthur & Maxime. Amis depuis le lycée, ils ont allié leurs compétences pour former le projet Shape The Way. A la base, ils devaient parcourir la côte Atlantique, et puis évidemment, le COVID est venu changer la donne… mais pas remettre en question le projet. Deux rencontres inspirantes qu’on vous raconte !

Shape The Way, c’est quoi ?

Au début, c’est un voyage au long cours, à vélo, pour parcourir la côte Atlantique et ses spots de surf, rencontrer les gens qui font bouger les choses et partager tout ça en vidéo et en podcast. Avec le COVID, bien sûr, le projet a un peu changé, et les deux amis ont décidé de concentrer leur énergie sur un rayon plus local. J’ai eu le plaisir de les rencontrer (par téléphone 😉) pour parler de ce bouleversement inattendu, mais aussi de leurs parcours respectifs et de l’avenir de Shape The Way.

Maxime, vidéaste

maxime shape the way

Pilote de drone, vidéaste, Bordelais… Maxime n’a pas toujours eu cette vie là. Shape The Way, pour lui, c’est une aventure et une remise en question.

Après un parcours classique : classe prépa, école d’ingénieur, premier poste à Paris, Maxime se rend compte qu’il lui manque quelque chose. Intéressé par le surf depuis toujours, il s’interroge sur l’impact de sa pratique sportive : déplacements, matériel… La transition écologique doit aussi passer par une remise en question à ce niveau-là.

Maxime reprend contact avec Arthur, et ensemble, ils élaborent le projet Shape The Way pour « trouver des solutions« . Après une démission « en douceur » de son poste d’ingénieur d’affaires, ils s’apprêtent à partir pour leur road-trip en vélo jusqu’au Portugal quand… le COVID arrive.

Qu’à cela ne tienne : Maxime profite du confinement pour continuer sa formation : vidéo, montage, prise de son. Et c’est une nouvelle version de Shape The Way qui voit le jour. Les épisodes seront plus locaux – entre temps, Maxime et Arthur ont déménagé à Bordeaux. Et l’accent est mis sur l’humain : rencontrer et mettre en avant les acteurs du changement, car ils existent ! Il n’y a qu’à voir Romain, dans l’épisode 2 : c’est le fondateur de Yuyo, une entreprise qui fabrique des planches de surf à partir de matériaux recyclés ou biosourcés, en utilisant l’impression 3D.

L’année 2020 a donc donné une nouvelle dynamique au projet. Le long voyage prévu sur quelques mois s’est transformé en une série de « petites aventures », qu’Arthur et Maxime espèrent continuer encore quelques temps. Quant à ce dernier, il « ne regrette pas sa vie d’avant » ; Maxime s’est reconverti pour devenir freelance et adore les aspects créatifs de son métier qui lui manquaient auparavant. Et Arthur, alors ?

Arthur

Paysagiste de formation, Arthur a eu mille vies avant de fonder Shape The Way. Une de ses nombreuses passions : réfléchir et concevoir la ville avec ceux qui l’habitent. C’est ce qu’il a fait en agence d’urbanisme pendant quelques années, avant de faire une pause pour se consacrer à la musique, à Berlin.

De retour en France, il s’intéresse à l’éducation autour de la transition écologique et sociale et entame un Service Civique chez Surfrider Fondation Europe à Biarritz. Il est à Lyon, professeur de guitare et bénévole – entre autres ! – en éducation à l’écologie politique lorsque Maxime le contacte pour lui parler de Shape The Way.

Les compétences uniques d’Arthur le qualifient à la fois pour accompagner Maxime dans sa démarche de transition et pour le conseiller dans le cadre du projet Shape The Way. C’est donc tout naturellement qu’il l’intègre, dans l’objectif de sensibiliser aux travers des différents médias exploités par Shape The Way – photo, vidéo, podcast.

Arthur aime particulièrement recueillir les témoignages des acteurs du changement que les deux amis rencontrent au gré de leurs « petites aventures ». Le surf, mais pas que : sport, voyage, transition écologique, les intérêts se sont élargis au fil des rencontres. Le but : montrer qu’on n’est « pas le seul à avoir cette réflexion« , toucher des personnes passant par les mêmes questionnements et les aider à trouver « un métier qui ait du sens« .

Aujourd’hui, Arthur est médiateur biodiversité & bâti pour la Ligue de Protection des Oiseaux et continue ses projets : la musique bien sûr, mais aussi évidemment Shape The Way !

L’avenir de Shape The Way

Vous l’aurez compris, Shape The Way ce n’est pas fini ! Tous les deux veulent continuer à développer le projet pour en faire un « grand voyage documentaire« , et continuer à rencontrer des acteurs – et actrices ! – du changement. Maxime voudrait d’ailleurs apporter de la diversité en interviewant des femmes ; Arthur, lui, se voit bien repartir… en kayak ou, pourquoi pas, à cheval ! On attend ça avec impatience 😉

On souhaite une excellente continuation à Shape The Way, que vous pouvez suivre par ici et dont vous pouvez retrouver les précédents épisodes (vidéo, podcast) sur leur site ou encore sur SportRIZER.tv !

Articles récents :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *